l'Olive, Charles Liénard de

29/03/2016 22:13

Charles Liénard de l'Olive est né vers 1601 à Chinon. En 1634, tandis qu'il était un colon de l'île de Saint-Christophe, il se rendit à Paris afin de persuader la Compagnie des îles d'Amérique de lui permettre de coloniser la Guadeloupe. Le 14 février 1635, la Compagnie lui accorda ainsi qu'au sieur Jean du Plessis d'Ossonville le droit de « commander ensemble dans l'île qu'ils habiteraient ».

Ils quittèrent le port de Dieppe le 25 mai 1635 et débarquèrent en Guadeloupe le 28 juin 1635, du côté de l'actuelle Sainte-Rose (Pointe-Allègre). Après quelques discordes entre les deux chefs, la colonie se scinda et d'Ossonville et ses hommes partirent s'installer dans le sud de la Basse-Terre. En ce sens, d'Ossonville fut l'un des premiers gouverneurs de la Guadeloupe (jusqu'en 1640). Les Amérindiens qui vivaient alors dans l'île ne se montraient pas hostiles, voire même aidant, mais, malgré l'avis de du Plessis, de l'Olive décida de leur déclarer la guerre pour leur prendre vivres et femmes. Des massacres s'en suivirent et ce fut la fin de la quiétude amérindienne sur l'Île aux Belles Eaux.

À Paris dans le 18e arrondissement, quartier de la Chapelle, une rue l'Olive honorait depuis 1875 le colonisateur de la Guadeloupe, Charles Liénard de l'Olive. En 2011, le Conseil de Paris retient un nouveau nom avec la rue de l'Olive, ne faisant plus référence qu'au fruit... Et l'on ne peut que s'en féliciter. 

Le Clos de l'Olive, vin de Chinon, porte son nom.