Mulâtresse Solitude

29/03/2016 21:51

La Mulâtresse Solitude (vers 1772 - 1802) est une figure historique de la résistance des esclaves noirs à la Guadeloupe et fait partie des femmes dite une "fanm doubout".

Née vers 1772, Solitude est la fille d’une esclave africaine, violée par un marin sur le bateau qui la déportait aux Antilles. Elle connaît l'abolition de l'esclavage en 1794 et rejoint une communauté marronne de Guadeloupe. Malgré sa couleur, elle réussit à s'intégrer à cette communauté qui est située à Goyave et dirigée par le Moudongue Sanga. Lorsqu'en 1802 Napoléon Bonaparte rétablit l'esclavage à la Guadeloupe, Solitude se rallie à l'appel de Louis Delgrès et combat à ses côtés pour la liberté. Survivante de la bataille du 8 mai 1802, enceinte, elle n'est exécutée par pendaison que le 29 novembre de la même année, le lendemain de son accouchement.

  • - En 1999, une statue de Jacky Poulier est dressée à sa mémoire au carrefour de Lacroix, sur le boulevard des Héros aux Abymes, quartier de Baimbridge, à la Guadeloupe.
  • - En 2014, à l'initiative de la sénatrice Hélène Lipietz, une statue de la mulâtresse Solitude est installée au Sénat en compagnie de deux autres femmes pré-révolutionnaires (Christine de Pisan et Olympe de Gouge), alors qu'aucune statue de femme n'était érigée jusque là dans l’hémicycle. La mulâtresse Solitude se retrouve placée au-dessus du siège de Victor Schoelcher, qui fit voter l’abolition définitive de l’esclavage le 27 avril 1848.